Plastie Abdominale

Plastie abdominale

Le but d’une telle intervention est d’enlever la peau la plus abîmée (distendue, cicatricielle ou vergeturée) et de retendre la peau saine périphérique.

On peut y associer dans le même temps le traitement d’une surcharge graisseuse localisée par lipoaspiration et le traitement de lésions des muscles abdominaux sous-jacents (diastasis, hernie).

L’abdominoplastie la plus habituellement réalisée consiste à pratiquer l’ablation d’un large fuseau de peau, correspondant à tout ou partie de la région située entre l’ombilic et le pubis, selon un dessin adapté aux lésions. 

 
La peau sus-jacente, saine, située en règle générale au-dessus de l’ombilic, sera redrapée vers le bas, de manière à reconstituer une paroi abdominale avec une peau de bonne qualité.
L’ombilic est conservé et replacé en position normale, grâce à une incision faite dans la peau abaissée.
Une telle plastie abdominale étendue peut être prise en charge par l’assurance maladie dans certains cas et sous certaines conditions

En présence de lésion moins importante, on pourra proposer parfois une plastie abdominale localisée dont la rançon 
cicatricielle sera réduite. 
La prise en charge par l’assurance maladie ne peut, dans ces cas, être envisagée.

AVANT L’INTERVENTION

Un bilan pré-opératoire habituel est réalisé conformément aux prescriptions. 
Le médecin-anesthésiste sera vu en consultation, au plus tard 48 heures avant l’intervention.
Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention.

TYPE D’ANESTHÉSIE 
ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

L’abdominoplastie nécessite pratiquement toujours une anesthésie générale, durant laquelle vous dormez complètement.
La durée d’hospitalisation varie de 2 à 5 jours.

 

Informations Pratiques

Tarif : Compris entre 3800 et 6000€

 

L’INTERVENTION

La durée de l’intervention varie entre 90 minutes et 3 heures, selon l’importance du travail à accomplir.

APRÈS L’INTERVENTION : LES SUITES OPÉRATOIRES

  • Il faut prévoir des pansements pendant une quinzaine de jours après l’intervention.
  • Le port d’une gaine de soutien et de bas de contention est 
conseillé pendant 2 à 4 semaines, jour et nuit.
  • Il faut prévoir un arrêt de travail de 2 à 4 semaines.
  • La cicatrice est souvent rosée pendant les 2 à 3 premiers mois, puis elle s’estompe, en règle générale après le 3ème mois et ce, progressivement, pendant 1 à 3 ans.
  • Elle ne devra pas être exposée au soleil ni aux U.V. avant 3 mois.
  • La pratique d’une activité sportive pourra être reprise progressivement à partir de la 6ème semaine post- 
opératoire.
  • 

Une telle chirurgie laisse toujours une cicatrice plus ou moins longue et plus ou moins cachée, selon l’importance 
et la localisation de la peau lésée dont il a fallu réaliser l’ablation.
  • L’arrêt de tabac est vivement recommandé, au moins un mois avant et un mois après l’intervention (le tabac peut 
être à l’origine d’un retard de cicatrisation).
  • Des injections seront pratiqués afin de fluidifier le sang

LE RÉSULTAT

En ce qui concerne la cicatrice, il faut savoir que, si elle s’estompe bien en général avec le temps, elle ne saurait disparaître complètement. A cet égard, il ne faut pas oublier que, si c’est le chirurgien qui réalise les sutures, la cicatrice, elle, est le fait du (de la) patient(e).

Voici un exemple d’une de nos réalisations :

fr_FRFrench
fr_FRFrench